Arquantis - La philosophie Arquantis
 -
 
 
La philosophie Arquantis 
 
Arquantis, plus qu'une philosophie, vous apprend à transformer votre regard sur votre passé, afin de créer une nouvelle réalité présente. Ce chemin s'adresse à tous. La démarche est conçue pour aider le participant à vivre, dans ses différents domaines de vie, l'expérience des 10 paradigmes quantiques à la base de l’approche Arquantis. Avec des bénéfices qui seront propres à chacun, pour l’évolution personnelle et celle de la collectivité.  Lors des séminaires d’expérimentation, l'accent est mis sur l’intégration de la transformation de conscience, dans les 4 dimensions indissociables de l’être : corps-émotions-mental-cœur.   

Séminaires : parcours métamorphose (2 jours)

Nous vous accueillons avec un projet, un rêve, une vision qui vous est cher, que vous vous sentez impuissant à réaliser dans une de vos catégories de vie : argent, famille, couple, travail, santé.   

Partant de l’adage quantique « Croire pour le voir », nous vous accompagnons à travers des outils psycho-énergétiques et dix étapes graduelles  à :
  
·          prendre conscience que votre réalité est avant toute chose, faite d’informations et d’énergie, et ne se manifeste qu’à travers vos croyances et vos émotions,
·          apprendre à exprimer vos désirs, par des pensées dirigées selon certains protocoles précis, reconnus par l’intelligence du champ quantique qui régit la vie,
·          identifier les brouillages électromagnétiques, tensions du corps, peurs, culpabilités, regrets, croyances limitantes qui parasitent l’expression de vos désirs intimes,
·          inverser votre regard sur ces parasitages, pour mieux les désactiver,
·          accueillir les évènements chaotiques de votre vie comme l’expression quantique de vos pensées inconscientes et donc de votre fait,
·          réaliser que tout ce que vous avez vécu jusqu’à présent (+/-) a un sens quantique caché : votre évolution et celle des autres.
 
Ces différentes notions sont développées dans ce support de présentation :
 
Je dient Flash geïnstalleerd te hebben om deze pagina te bekijken.
Arquantis - Modèle quantique de réalisation individuelle 1.MTS
Arquantis - Modèle quantique de réalisation individuelle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 




Le lien entre réalisation individuelle et physique quantique peut interpeller à la base, et pourtant le modèle Arquantis a vocation à se déployer de manière fluide, sur la base d’une philosophie totalement novatrice à notre époque, et une nouvelle vision du monde.
 
Il peut vous aider à décrypter également votre réalité de chaque jour, et ainsi œuvrer en conscience dans vos choix de vie.
 
L'évolution actuelle des sciences humaines (Biologie, neurologie, génétique, embryologie...) marque une influence marquée jour après jour par les enseignements issus de la physique quantique. La biologie est la première impactée en ayant donné naissance à la biophysique il y a peu. La revue Science et Vie en 2011 ne titrait-elle pas en première page de son numéro : la vie serait quantique !
 
Le vivant serait peu à peu décodable via les grands principes de physique quantique.
 
L’initiative et la vocation de la démarche Arquantis part tout d’abord de plusieurs constats.
 
Le premier est que nous sommes à la croisée de deux mondes. Nous avons été eduqués, élevés à grande dose de matérialisme. Nous sommes chaque jour baignés dans un monde d’ondes et de haute technologie.
 
Les dernières enquêtes d’opinion, les échanges avec les gens qui nous sont proches, nous enseignent que les besoins de l’humanité vont au-delà des simples besoins de survie, manger, boire, dormir, avoir un toit, vivre en communauté, et que l’homme aspire désormais au besoin profond de se réaliser.
 
 
 
Donner du sens à sa vie. En d’autres mots, est-ce que chaque matin, je vais travailler avec enthousiasme, ou au contraire, est-ce que je me pose des questions, ou est-ce que je le fais juste pour manger ? Suis-je vraiment à ma place, est-ce que je fais vraiment ce pourquoi je suis doué ?
 
Le matérialisme ne semble pas avoir répondu à ces besoins, sinon ces questions n’apparaitraient pas. Intuitivement l’homme semble être allé chercher des réponses auprès de la Nature, auprès de ses origines, avec tout ce mouvement, cette conscience tournée vers l’écologie.
 
Si l’on se penche plus attentivement sur dame Nature, on réalise alors que les plantes, les arbres, les insectes, les fleurs, s’épanouissent, évoluent, se développent sans se poser la question de savoir si elles sont à leur place, si elles doivent accomplir telle ou telle chose, elles suivent leur instinct, elles réalisent leur programme profond, ce pourquoi elles ont été conçues. Et ceci dans le respect et en harmonie avec leur environnement.
 
Elles s’intègrent dans un écosystème plus global en toute fluidité. Donc en observant son mode et ses lois de fonctionnement, l’être humain a sans doute là l’opportunité de trouver des réponses à ses questions existentielles, réaliser ses rêves, ses visions, ses projets.
 
Observer ces lois de fonctionnement, c’est ce à quoi s’est attaché la science, et particulièrement la physique quantique et la biophysique.
 
Et cela depuis plus de cent ans désormais.
 
C’est également l’opportunité pour chaque être humain de se responsabiliser au lieu de sombrer dans la victimisation, attitude partagée par la masse et alimentée par une société prônant l’insécurité.
 
Comme nous l’énonce l’infirmière Bronnie Ware en 2012, dans son livre relatif au regret le plus affirmé des êtres humains en fin de vie, êtes-vous prêts à laisser votre vie vous échapper et vous soumettre aux rêves des autres en oubliant les vôtres ?Quel est votre choix en cet instant ?
 

 
 
 
 
 
 
 






















Selon le psychiatre autrichien Viktor Frankl, qui a élaboré une thérapie par la recherche du sens – la logothérapie – après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, « Il existe, comme tout le monde sait, une “psychologie des profondeurs” – qui se définit elle-même comme telle. Qu’attend-on pour faire place à une “psychologie des hauteurs” – qui tiendrait compte non seulement de la quête du plaisir, mais aussi de la volonté de sens ? »
 
Clare W. Graves dans les années 50-60 a conceptualisé un modèle qui détaille les différents niveaux de conscience par lesquels l’humanité a cheminé.
 
A chaque niveau, l’humanité est passée par des besoins plus individuels pour aller vers des besoins plus collectifs. Nous serions à l’heure actuelle à l’heure du matérialisme, et nous aurions un choix à faire entre passer à la phase d’harmonie, stade d’évolution, ou rétrograder et revenir à la phase précédente, celle de l’ordre.
 
Le modèle de Graves est intéressant, car il met en évidence les attributs de conscience associés à chaque phase, qu’il a pu déceler chez certaines personnes marginales interviewées par ses soins. Pourquoi associer ce modèle de conscience au modèle quantique ?

 

Tout simplement parce que les attributs associés par Graves au niveau de conscience intitulé « fonctionnalité » sont particulièrement ceux mis en avant dans le modèle quantique Arquantis.
 
Le modèle quantique permet à lui seul de faire un bond dans l’élévation de la conscience et de passer directement à deux niveaux supérieurs au-delà du matérialisme actuel. C’est le challenge que propose de relever Arquantis.
 
Le moment est venu de vous présenter les principes fondateurs extraits des travaux de la physique quantique, à la base du modèle quantique Arquantis.
 
Tout d’abord observons que l’un des grands principes ayant fait l’originalité de la physique quantique, reste le principe selon lequel, c’est l’observateur qui selon ses sens, ses croyances, ses désirs, ses pensées, ses émotions, crée la réalité qui l’entoure.
 
La physique quantique ose l’inimaginable, c’est bien la pensée de l’observateur, qui est à l’origine de ce qu’il vit, et de ce qu’il perçoit. Le regard de l’observateur crée sa réalité. S’il veut y voir de la matière, il y verra de la matière, s’il veut y voir des choses immatérielles, il les verra tout autant. Nous créons notre monde avec notre regard chaque jour.
 
Si nous avons la sensation que la matière est solide, ce n’est pas dû au fait qu’elle serait dure et compacte, mais parce qu’une force invisible et puissante maintient un intervalle infime entre notre peau et l’objet touché. Cette force est appelée la force électromagnétique.
 
Son rôle essentiel est de maintenir la stabilité au sein de l’atome, entre le noyau (qui a une charge positive) et les électrons (dont la charge est négative).
 
Dans l’univers quantique, tout est partout et nulle part, tant qu’une mesure ou une observation n’a pas été faite. C’est ce qu’on appelle le principe de non-localité ou d’indiscernabilité.
 
Un photon par exemple, qui serait émis par un atome à une distance d’une année-lumière de la Terre, occuperait potentiellement tout l’espace entre cet atome et la Terre.
 
Mais dès l’instant où ’il est « observé » par une cellule photoélectrique sur Terre, il perd instantanément ses propriétés quantiques et aucun autre observateur ne pourra jamais plus l’observer.
 
La question est donc : est-ce l’observation qui donne une existence, une réalité aux choses ?
 
 

 
 
 
Nous sommes constitués au niveau infinitésimal, au niveau de l’infiniment petit, de particules subatomiques. Le monde du tout petit est le périmètre même d’observation de cette science, et elle nous apprend comment ces micros particules, porteuses d’informations, nous constituent, au-delà de nos organes et tissus.
 
Les informations portées par ces particules sont informées par nos émotions, nos pensées, nos idées, nos croyances. Donc toutes les théories quantiques s’appliquant à ces particules valent aussi pour l’être humain.
 
La physique quantique nous enseigne que le schéma newtonien présentant la matière comme un  ensemble plein d’atomes, eux-mêmes faits de micro particules solides, est désormais révolu. La matière, selon ses travaux, est au contraire essentiellement composée de vide, même si nos cinq sens ont été conçus pour nous convaincre du contraire.
 
Entre le noyau et les électrons, il y existe un immense vide. Si le noyau de l’atome avait la taille d’une tête d’épingle, les électrons évolueraient dans une sphère de deux cents mètres de diamètre !
 
Ainsi, la matière est essentiellement composée de vide, et nos sens font en sorte à la fois de matérialiser le vide, et de ressentir le vide comme du plein, notamment à travers le toucher. Il n’en reste pas moins que tout ceci reste une grande illusion portée par le cerveau.
 

































La Nature  a ses mystères décodables aujourd’hui par la science. Des particules lancées de manière aléatoire sur un écran mettent évidence que le chaos qui aurait dû s’en extraire, fait place, au bout du compte a un schéma d'ondes parfait.
 
Cette expérience quantique a amené les physiciens à trouver une explication acceptable à ce phénomène, qui met en évidence dans le même temps, que la réalité est à la fois onde et corpuscule, c’est-à-dire quelque chose finalement d’indéfinissable.
 

 
L’explication la plus plausible du phénomène serait que toutes les particules sont reliées de manière instantanée dans l’espace-temps, et qu’elles savent, avant même d’être lancées, où elles vont se matérialiser au final. Notre réalité serait donc à la fois tout et rien, quelque chose d’indéfini, et toutes les particules qui nous composent, seraient toutes reliées, en nous et entre nous.
 
Nous serions donc tous reliés par une force invisible. Comment expliquez donc cela ? Des physiciens sont allés plus loin dans la compréhension du phénomène et ont avancé le postulat qu’avant le Big Bang toutes les particules constituant l’univers, donc nous-mêmes aujourd’hui, étaient liées dans une boule d’énergie en fusion unique, et que ce lien existe toujours entre nous aujourd’hui, même séparés par le vide (voir cette vidéo).
 
La réalité de chaque jour nous donne l’illusion que nous sommes séparés au niveau matériel, pourtant nous serions tous reliés au niveau immatériel, dans le vide quantique.
 
La Nature et son observation nous enseigne également que les choses sont faites de constituants équilibrés composites. Et plus précisément, aucune chose dans l’univers n’existe seule, mais est au contraire associé à une force opposée qui l’équilibre de manière complémentaire.
 
Prenons l’exemple de la molécule d’eau, composée d’hydrogène et d’oxygène qui s’associent avec une valence de +2 et de -2 pour former une molécule équilibrée.
 
Enfin, la physique quantique nous apprend que nous sommes entourés d’un champ d’informations global dans lequel toutes les informations sont stockées, émotions, croyances, idées, pensées, et que nous communiquons de manière immatérielle par ce biais, au-delà de la communication verbale et non verbale.
 
S’expliquent alors tout naturellement, les transmissions de pensées, la médiumnité, les synchronicités. N’avez-vous jamais pensé à quelqu’un qui vous appelle dans la seconde, n’avez-vous jamais eu une pensée qui s’exprime aussitôt chez votre collègue, votre compagnon, votre voisin dans l’instant ? L’explication de ces phénomènes devient alors limpide.

 
Après avoir partagé sur l’ensemble des enseignements majeurs issus de la physique quantique, l’heure est venue désormais de vous présenter les 10 lois ou paradigmes quantiques, socle du modèle quantique proposé par Arquantis.