Arquantis - Avant le Big Bang ?
 -
 
 
Avant le Big Bang : le point zéro de l’univers ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Au moment du Big-bang, l’univers était beaucoup plus petit qu’un électron ; il était dans un état quantique, donc superposé. Pour réduire sa fonction d’onde, il y avait donc deux possibilités :
 
 
-          soit un acte d’observation ou d’interaction (mais avec qui ou quoi ? Dieu ?)
-          soit l’application des univers multiples : l’univers était dans des états superposés et chacun a existé dans des univers parallèles. Le nôtre ne serait qu'un de ceux-là...
 
Y a-t-il quelque chose qui serait « en dessous» du monde quantique ? Un univers « plus petit que tout» et qui aurait une taille nulle ?
 
Dans leur ouvrage controversé "Avant le Big Bang", les frères Bogdanoff ont élaboré une théorie à cet égard.
 
Selon eux, ce troisième monde existerait bel et bien.
 
Ce serait le point zéro de l'Univers.
 
Nous les citons :
 
"Sans dimensions, hors du temps, information pure. Invariant, immuable, reflet de l'ordre le plus élevé que puisse concevoir l'esprit humain, il ne peut être décrit que par ce que les mathématiciens appellent un « indice topologique ».
 
Sa métrique serait totalement différente des deux autres: désormais « euclidienne », elle est gouvernée par une symétrie dont l'harmonie mathématique est inconnue dans notre monde. Une symétrie parfaite existait (les 4 forces étaient unifiées).
 
Qu'est-ce que cela signifie? Simplement, que la quatrième' coordonnée, celle du temps, n'est plus réelle mais imaginaire. Dans ce monde- là, il n'est plus question de donner rendez-vous à quiconque: le rendez-vous a déjà eu lieu, il aura lieu de toute éternité, du premier au dernier instant de l'Univers.
 
Un DVD  contient un film que vous n'avez jamais vu. Lorsque vous tenez le disque entre vos mains, que contient-il vraiment? Une histoire,  avec ses héros, son action, ses décors? Ou bien des impulsions binaires, gravées, dans un certain ordre, sur la surface du disque? Autrement dit, est-ce que le véritable contenu de ce disque ne se réduit pas, in fine, à de l'information ? Si la réponse est oui, alors nous admettrons, du même coup, que cette information ne devient lisible, interprétable, qu'au moment où elle sera décodée, dans le temps et dans l'ordre, par le lecteur.
 
Mais que devient cette « histoire» au moment où, après avoir vu le film, vous retirez le disque du lecteur ? Curieusement, elle est toujours « là », gravée dans le disque, avec ses décors, ses héros, ses situations.
 
Elle n'est plus qu’une information pure, globale, hors du temps ;  toute l'histoire est bien là, du début à la fin, dans sa totalité, mais son évolution ne peut se faire qu'en temps imaginaire pur.
 
A l'échelle zéro, l'Univers n'est qu'information. Il n'a pas de dimension, il n'occupe aucun espace et (tout comme dans notre exemple du DVD) son évolution ne se fait pas en temps réel, mais en temps imaginaire.
 
Pendant toute la « période» cosmologique située entre l'échelle zéro et l'échelle de Planck (ou encore, si l'on préfère, entre le temps zéro et le temps de Planck), le pré-Univers ne subit aucune transformation réelle paramétrée par le temps réel.
 
Ce n'est que bien au-là de l'échelle zéro, à l'échelle de Planck, que l'évolution cesse d'être imaginaire, bascule dans le plan complexe, et devient réelle: à cet instant-là, seulement, le Big Bang « physique» commence. Et avec lui, le temps réel."